Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des questions ?

Bienvenue sur ce blog, réalisé à l'occasion de l'exposition Jeu de construction, à la Galerie des enfants du Centre Pompidou, du 16 février au 9 mai 2005.

Grâce à ce blog, j'espère vous permettre de mieux comprendre mon travail, et surtout avoir la possibilité de dialoguer avec vous, et recueillir vos impressions.

Paul Cox

 

Ps : N'hésitez pas à laisser vos commentaires, ils seront validés au plus vite !

Bienvenue !

  • "Pourquoi je ne peux pas voir mon commentaire ?"

Les commentaires sur ce blog sont "modérés" : cela signifie qu'ils doivent être validés, et éventuellement modifiés avant d'être visibles. En effet, ce blog est accessible aux enfants, dans l'exposition : nous devons donc vérifier ce qui est publié !

  • "Pourquoi je ne peux pas suivre un lien internet ?"

Si vous êtes connecté au blog depuis la Galerie des enfants, vous ne pourrez pas surfer librement sur internet... Une seule solution pour profiter de tous les liens : revenir depuis un autre accès internet sur www.paulcox.centrepompidou.fr.

21 avril 2005 4 21 /04 /avril /2005 00:00
Si les enfants, pendant la classe-chantier la semaine prochaine, s'amusent autant que moi, cet après-midi, à assembler les modules de mon nouveau jeu de construction fait de tasseaux, de planchettes et de boulons, alors tout se passera bien!






La promenade du soir m'a mené devant cet exquis petit pont


`
que je pensais vous proposer comme architecture du jour. Or, comme ce pont m'inspire d'autres idées, je concluerais différemment. En effet il me rappelle, à chaque fois que je passe devant, le merveilleux film de Vincente Minelli, "Brigadoon", où un pont du même genre, dans les Highlands,




marque la frontière d'un village imaginaire dont les habitants, si je me souviens bien, ne vivent qu'un jour tous les cent ans. Les héros du film s'y aventurent, précisément par hasard ce jour-là, et partagent un jour de cette curieuse vie sans âge (les autres jours, on ne voit rien de cet endroit, qui du reste ne figure pas sur les cartes géographiques). L'un des protagonistes, on s'en doute, tombe amoureux d'une fille de l'insaisissable village. On croit qu'il ne la reverra jamais, puisqu'elle ne sera visible à nouveau, un seul jour, que dans cent ans! Mais il n'en est rien - une exception sera faite pour notre ami, car l'amour, est-il dit dans la morale de cette histoire, triomphe de tout, même de ce singulier sortilège.




Il y a quelque temps, j'ai réalisé avec Franck Bordas une grande estampe numérique de 24m de long intitulée "Le temps suspendu". Je la montre ci-dessus, par commodité, en plusieurs tronçons. C'est en réalité une image continue qui forme une boucle. Il me semble avoir lu quelque part - c'est un vague souvenir, à vérifier - que dans le Paradis des anciens chinois coulait un fleuve circulaire. Voici un détail de cette interminable image:




Et voici, en guise d'architecture du jour, deux ponts photographiés à Séoul la semaine dernière, l'un positif (convexe), l'autre négatif (concave).







A demain.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Asselin 26/04/2005 16:39

ma note sur leblogart.comChaos créateur.Qui n'a pas en tête l'irrépressible geste du bébé qui balaie de son bras rageur la pile de cubes ? Patatra !Ce jeu de construction est avant tout un jeu de déconstruction. Le pied !Adultes acceptés.

PiOu 22/04/2005 20:00

Appréciation générale, j'adore votre blog, c'est complètement abstrait et spatial lol
Je reviendrais! =)