Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des questions ?

Bienvenue sur ce blog, réalisé à l'occasion de l'exposition Jeu de construction, à la Galerie des enfants du Centre Pompidou, du 16 février au 9 mai 2005.

Grâce à ce blog, j'espère vous permettre de mieux comprendre mon travail, et surtout avoir la possibilité de dialoguer avec vous, et recueillir vos impressions.

Paul Cox

 

Ps : N'hésitez pas à laisser vos commentaires, ils seront validés au plus vite !

Bienvenue !

  • "Pourquoi je ne peux pas voir mon commentaire ?"

Les commentaires sur ce blog sont "modérés" : cela signifie qu'ils doivent être validés, et éventuellement modifiés avant d'être visibles. En effet, ce blog est accessible aux enfants, dans l'exposition : nous devons donc vérifier ce qui est publié !

  • "Pourquoi je ne peux pas suivre un lien internet ?"

Si vous êtes connecté au blog depuis la Galerie des enfants, vous ne pourrez pas surfer librement sur internet... Une seule solution pour profiter de tous les liens : revenir depuis un autre accès internet sur www.paulcox.centrepompidou.fr.

10 avril 2005 7 10 /04 /avril /2005 00:00
J'adore les saules pleureurs et l'écriture japonaise m'a toujours fait penser à leurs feuilles, quand elle est tracée à la verticale.



C'est encore plus frappant quand les feuilles sont toutes jeunes: on dirait alors de fines calligraphies très déliées.




Suite de mes observations émerveillées: partout je vois le contraste entre lignes verticales et horizontales - horizontales des murs bas, des larges ouvertures sur l'extérieur, verticales des piliers, des hauts arbres, pins ou bambous.




Un autre contraste frappant dans l'architecture traditionnelle, surtout dans les temples, oppose espaces extérieurs et espaces intérieurs, ou plutôt les lie de façon fluide et constante -




parois coulissantes ouvertes sur le paysage humide, paravents et murs ornés d'arbres et de paysages sur fonds dorés, faisant écho à ceux de l'extérieur, passages couverts, mais ouverts, conduisant de bâtiment en bâtiment. Ce va-et-vient m'évoque une nouvelle fois les nuages et les formes positifs-négatifs, que je retrouve aussi dans les dessins des plans d'eau ou des jardins de pierre.




A la sortie du temple ci-dessus je m'arrête devant ce beau panneau




(qui veut dire précisément "sortie" - deguchi en japonais, ce qui me fait penser à Noguchi dont je parlerai une autre fois), et je suis frappé par le signe du haut qui m'évoque une version stylisée du porte-bouteille de Duchamp.

Il y a quelques jours un éditeur japonais m'a offert ce joli pin's que je ne quitte plus depuis lors, et qui intrigue fort ceux de mes interlocuteurs qui ne sont pas au courant de l'avatar artistique de cet objet.



Les urinoirs d'ici portent tous la sympathique marque "Toto". A propos de Toto j'ai dessiné il y a peu sa tête pour orner un bonbon traditionnel japonais.




Enfin, dans ma nouvelle chambre d'hôtel, je tombe sur ce singulier décapsuleur, et me dis que décidément tant de hasards rendent la vie belle, voire rrose.




Sans rapport avec tout ce qui précède, mais avec des évocations de toupies plus anciennes, celle-ci, achetée au marché ce matin, et qui se lance avec un petit fouet.




Enfin, deux architectures du jour: une petite maison pour les parapluies




et cette impressionnante vue d'Asakusa depuis ma chambre d'hôtel,




qui me rappelle assez les tables de l'exposition par temps de grande activité.

A demain.


Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Cox - dans paulcox
commenter cet article

commentaires

b 14/04/2005 08:30

J'aime bien ce que tu racontes ici. Peut-tu dire ou trouver les pins d'urinals?

cali 10/04/2005 22:44

Eclectisme artistique et beauté du petit rien créent une merveille dont je ne me lasse pas.
Merci pour votre oeil qui réjouit mon coeur (:

cali 10/04/2005 22:41

Merveilleux (:
Passer d'une calligraphie de bambous à un bonbon en passant par une toupie aux couleurs rasta, quel bonheur ici.
Merci de votre éclectisme artistique...

le B. 10/04/2005 12:05

Une des choses que j'apprécie tout particulièrement dans ce journal: le sentiment d'avoir les pensées ,les idées d'un artiste se développants sous nos yeux quotidiennement. Comme si on assistait en direct à la préparation d'œuvres futures et même d'œuvres qui ne verront jamais le jour , mais qui contribuent au développement , à l'enrichissement personnel de cet artiste. De rentrer dans l'intimité de son travail .
étonnant et formidable .