Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des questions ?

Bienvenue sur ce blog, réalisé à l'occasion de l'exposition Jeu de construction, à la Galerie des enfants du Centre Pompidou, du 16 février au 9 mai 2005.

Grâce à ce blog, j'espère vous permettre de mieux comprendre mon travail, et surtout avoir la possibilité de dialoguer avec vous, et recueillir vos impressions.

Paul Cox

 

Ps : N'hésitez pas à laisser vos commentaires, ils seront validés au plus vite !

Bienvenue !

  • "Pourquoi je ne peux pas voir mon commentaire ?"

Les commentaires sur ce blog sont "modérés" : cela signifie qu'ils doivent être validés, et éventuellement modifiés avant d'être visibles. En effet, ce blog est accessible aux enfants, dans l'exposition : nous devons donc vérifier ce qui est publié !

  • "Pourquoi je ne peux pas suivre un lien internet ?"

Si vous êtes connecté au blog depuis la Galerie des enfants, vous ne pourrez pas surfer librement sur internet... Une seule solution pour profiter de tous les liens : revenir depuis un autre accès internet sur www.paulcox.centrepompidou.fr.

8 avril 2005 5 08 /04 /avril /2005 00:00
Le jeu de construction me poursuit: arrivé à l'hôtel à Tokyo, je tombe sur cette singulière enseigne, qui me console un peu de ne pouvoir aller photographier chaque jour l'exposition à Beaubourg.



Sans doute en vertu du principe déjà énoncé en vertu duquel "dans les champs de l'observation le hasard ne favorise que les esprits préparés" (Louis Pasteur), je vois partout, au cours de mes promenades japonaises, des détails qui flattent mes diverses obsessions formelles; mon goût des pointillés, par exemple, me rend sensible à la section peinte en blanc des sombres charpentes goudronnées des temples:




Mon goût des trames et des stries me fait apprécier les paysages aperçus à travers les stores de bambou:




Au sol, à Kyoto, je remarque ce dallage, version urbaine de mes chers nuages positifs-négatifs:




Dans les temples, des dédales de ponts et de passerelles, savants jeux de construction, me rappellent les complexes échafaudages de Tadashi Kawamata que j'aime tant.




Mais avant ces promenades rêveuses et attentives, il a fallu déballer de nuit les oeuvres pour l'exposition, arrivées de l'aéroport dans un joli petit fourgon,




puis, efficacement aidé d'une équipe nombreuse, installer le tout au mur:




J'ai amené aussi quelques lés de Toile de Jouy, roulés dans un grand tube, puis tendus sur des châssis fabriqués sur place par la galerie. Au moment de les mettre en place mes amis s'emmêlent un peu les pinceaux.











Voici enfin l'exposition installée:




et, pour comparaison, la maquette au 1/50°:




L'architecture du jour sera une nouvelle fois, pour cause de voyage, étrangère à l'exposition. En fait je veux vous en proposer deux. Dans la première, on dirait que Marc Duverrier a encore frappé (cette référence est destinée aux lecteurs qui ont vu le film d'Alain Resnais, "On connaît la chanson", où l'on voit Marc Duverrier, donc, agent immobilier de son état, cacher soigneusement à ses clients le projet de construction qui va obstruer pour toujours la belle vue de leur maison récemment acquise).




Le constructeur de la maison ocre, au premier plan, doit être en assez mauvais termes, je crois - et ce malgré la courtoisie japonaise (la scène se passe à Kyoto) - avec les propriétaires des balcons qu'elle dissimule.

La seconde architecture du jour, c'est cette jolie charpente d'une maison en construction sur une très étroite parcelle d'une ruelle de Kyoto.


A demain.


Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Cox - dans paulcox
commenter cet article

commentaires

mutti 09/04/2005 19:26

Cher Paul,C'est en descendant du 4ème étage de Beaubourg ce matin que j'ai appris l'existence de votre exposition en croisant deux japonaises qui montaient, elles, tenant dans leurs mains votre "Jeu de construction à se construire soi-même". Quelle et belle surprise !Votre travail me passionne.Et votre blog... un joli cadeau. Quelle richesse !Beaucoup de plaisir à vous lire, à vous découvrir à ma façon. J'attends la suite avec impatience, le lien est maintenant dans mes favoris.Merci