Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des questions ?

Bienvenue sur ce blog, réalisé à l'occasion de l'exposition Jeu de construction, à la Galerie des enfants du Centre Pompidou, du 16 février au 9 mai 2005.

Grâce à ce blog, j'espère vous permettre de mieux comprendre mon travail, et surtout avoir la possibilité de dialoguer avec vous, et recueillir vos impressions.

Paul Cox

 

Ps : N'hésitez pas à laisser vos commentaires, ils seront validés au plus vite !

Bienvenue !

  • "Pourquoi je ne peux pas voir mon commentaire ?"

Les commentaires sur ce blog sont "modérés" : cela signifie qu'ils doivent être validés, et éventuellement modifiés avant d'être visibles. En effet, ce blog est accessible aux enfants, dans l'exposition : nous devons donc vérifier ce qui est publié !

  • "Pourquoi je ne peux pas suivre un lien internet ?"

Si vous êtes connecté au blog depuis la Galerie des enfants, vous ne pourrez pas surfer librement sur internet... Une seule solution pour profiter de tous les liens : revenir depuis un autre accès internet sur www.paulcox.centrepompidou.fr.

28 mars 2005 1 28 /03 /mars /2005 00:00
Bonne journée, à l'atelier, passée à peindre les Toiles de Jouy protégées hier avec mes pochoirs et du scotch de masquage.



Voici ce que ça donne (les deux premières photos ont été prises avant enlèvement des caches, en attendant que la peinture sèche - c'est une acrylique très transparente, dans laquelle j'ai rajouté beaucoup d'acétate)




J'ai peint les grandes taches roses au pistolet à peinture.

Cet outil est de la marque Wagner.



Or comme il s'agit de peintures modulaires qui s'assemblent dans n'importe quel ordre, cela me fait doublement penser à Anton Ehrenzweig, déjà cité, qui analyse longuement, dans son livre "L'Ordre caché de l'art", le leitmotiv de Wagner en le comparant au modulor de Le Corbusier - leitmotiv et modulor, briques d'un jeu de construction qui, par la contrainte qu'elles imposent, ménagent souvent des résultats inattendus: "Le leitmotiv ressemble au modulor (...) en ce qu'il a contraint Wagner à reconstruire de l'intérieur la structure d'ensemble de l'opéra en commençant par le motif comme plus petite unité (...). Pour Wagner, les résultats mélodiques et polyphoniques restaient imprévisibles".




En guise d'architecture du jour, comme je suis toujours loin de Paris, donc dans l'incapacité de vous donner des nouvelles fraîches de l'exposition, ceci, anticipation de ma destination d'après-demain:




Mais en attendant, à demain.



Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Cox - dans paulcox
commenter cet article

commentaires

Recoursé Paul 16/04/2005 19:37

Bon séjour et bon travail (je n'ai pas d'autresmots) à Blois-Vienne avec les CP cette semaine.
Le bonjour de Boris, de passage l'autre jour à Saint Brieuc.
Paul Recoursé
Saint Brieuc