Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des questions ?

Bienvenue sur ce blog, réalisé à l'occasion de l'exposition Jeu de construction, à la Galerie des enfants du Centre Pompidou, du 16 février au 9 mai 2005.

Grâce à ce blog, j'espère vous permettre de mieux comprendre mon travail, et surtout avoir la possibilité de dialoguer avec vous, et recueillir vos impressions.

Paul Cox

 

Ps : N'hésitez pas à laisser vos commentaires, ils seront validés au plus vite !

Bienvenue !

  • "Pourquoi je ne peux pas voir mon commentaire ?"

Les commentaires sur ce blog sont "modérés" : cela signifie qu'ils doivent être validés, et éventuellement modifiés avant d'être visibles. En effet, ce blog est accessible aux enfants, dans l'exposition : nous devons donc vérifier ce qui est publié !

  • "Pourquoi je ne peux pas suivre un lien internet ?"

Si vous êtes connecté au blog depuis la Galerie des enfants, vous ne pourrez pas surfer librement sur internet... Une seule solution pour profiter de tous les liens : revenir depuis un autre accès internet sur www.paulcox.centrepompidou.fr.

4 mars 2005 5 04 /03 /mars /2005 00:00




En chemin ce soir vers Beaubourg pour prendre mes photos quotidiennes des constructions du jour (j'y vais toujours à vélo, et ce soir il neige), j'ai photographié ces jolies traces de pneus sur la piste cyclable qui longe le Grand Palais.



Cette image m'évoque, en version écologique, la fameuse impression de pneu de voiture réalisée par Rauschenberg avec John Cage, et aussi une belle photographie de Moholy-Nagy, prise à Chicago en 1938, montrant un parking vu de haut et de beaux écheveaux de traces de pneus dans la neige.

J'ai depuis longtemps l'idée de faire un tableau avec des traces de pneus de vélo. Peut-être, si j'ai le temps, le réaliserai-je pour l'exposition à Tokyo le mois prochain. Ou peut-être en ferai-je un papier peint.



On pourrait aussi imaginer la même chose, très simple, avec des traces de pas, et ce serait un hommage à "Mon Oncle" de Tati (je pense évidemment à la jolie scène avec les traces de pas plâtreux sur les murs de la salle d'attente de l'usine Plastoc).

J'aime énormément Moholy-Nagy. Il avait éveillé ma curiosité, adolescent, quand j'étais tombé sur un texte (que je n'ai jamais retrouvé) où il expliquait que la plus belle exposition à ses yeux était celle qui montrait non des chefs-d'oeuvre mais un parcours et une évolution. Dans un de ses livres, "Vision in motion", où entre autres choses il analyse les aspects négatifs de la spécialisation (ce qui n'est pas pour déplaire ni sans rassurer le touche-à-tout que je suis!), il conclut en invitant à transformer l'utopie en action - beau souhait. J'ai rendu un très modeste hommage à ce génial autodidacte-expérimentateur-tous-azimuths en utilisant, pour tracer les textes de mon livre "Coxcodex 1", un stylo dont il a conçu le design en 1946, le fameux Parker 51,



dont le beau dessin est resté inchangé, je crois, depuis sa conception.

Un projet qui m'attend pour bientôt - des décors pour un ballet (Casse-Noisette) à réaliser avant l'été - m'amènera à me replonger dans Moholy et à vous en reparler - car Moholy a créé de superbes scènes, notamment pour les Contes d'Hoffmann et pour Madame Butterfly.







Aujourd'hui dans l'exposition m'est revenue en mémoire la prodigieuse exposition Tinguely qui avait eu lieu au Centre il y a une dizaine d'années, je crois. Je me souviens notamment d'une salle où une machine à lancer des ballons attirait les jeunes visiteurs en grand nombre. Il s'agissait, si je me souviens bien, d'attraper ces ballons et et d'en réalimenter la folle machine jusqu'à leur prochaine expulsion - le tout dans un périmètre délimité par des filets pour éviter que les ballons ne s'égayent dans les autres salles.
Alain, qui a si savamment réglé les lumières de mon Jeu de construction, me racontait qu'il avait travaillé sur cette exposition et qu'il était resté assez lié à Tinguely. Quelle chance! J'ai pour l'oeuvre de Tinguely la plus vive admiration - je vais souvent, à Bâle, prendre de l'énergie dans la gigantesque machine pénétrable installée dans son musée. Et j'ai une passion pour ses affiches et ses lettres faites de collages constitués de délicats brics et de brocs.
Tinguely disait que quand en se levant il avait envie de réaliser une idée, ce simple désir lui paraissait suffisant pour se mettre à l'ouvrage, sans plus penser à la pertinence ou à l'intérêt profond de son idée. J'aime cette apparente désinvolture attentive à l'envie et à l'intuition. Je ne sais pas si c'est ce que voulait dire Montaigne avec cette phrase inscrite à son plafond "La vie la plus douce, c'est de ne penser à rien", en tout cas j'aime bien cette phrase, elle me fait penser à Tinguely, et je l'ai choisie pour titre d'une exposition récente chez Eric Seydoux, dont voici le carton:





Cette phrase paradoxale (pour l'inventer, il a fallu penser, donc faire le contraire de ce que l'on prône!) n'est pas éloignée de la fameuse note de Kant dans son journal: "Penser à oublier Lampe" (Lampe était le nom de son domestique de toujours, qu'il venait de congédier, ou qui venait de mourir, je ne sais plus).

J'arrête là pour aujourd'hui, mais je veux encore vous donner, comme promis, des nouvelles de ma toile fripée d'hier, qui, par chance, s'est pendant la nuit tout à fait retendue et remise à plat - donc je peux avancer sereinement vers l'étape suivante de mon projet de Toile de Jouy: l'impression, dont je vous raconterai l'avancement.
Et puis comme chaque jour voici une construction qui m'a particulièrement plu - en fait il y en avait tant qu'exceptionnellement je vous en propose quatre: un pont, une cabane en porte-à-faux, une bizarrerie, et un pavillon avec une sorte de télévision sur un guéridon.






A demain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Cox - dans paulcox
commenter cet article

commentaires

Ingeborg Noorthoorn van der Kruijff 09/03/2005 21:10

Bravo pour cet jolie exposition que je visiterais avec joie. Votre arrière-cousine de l'austère Hollande,Ingeborg Noorthoorn van der Kruijff

AgnÚs Bonnot 06/03/2005 15:27

Votre blog est largement plus riche que les constructions. Pourquoi vous avez pas mis des trucs plus rigolos, avec votre imagination, des limaces, des escargots, des plumes d'oiseaux,des boutons, des bouts de bois et que sais-je ?

planeth 04/03/2005 14:53

Bonjour,je viens d'atterrir ici au hasard !Et j'y lis les noms de Moholy-Nagy et Tinguely qui sont parmi mes dieux tutélaires bien que l'un soit plus répandu que l'autre ...A bientôt